Mes voeux 2021 : retrouver la liberté

2020 restera une année singulière, tragique, une année qui a bouleversé nos vies. Elle nous a révélés à nous-mêmes, instructive aussi à certains égards sur la nature humaine.
Elle n’a épargné aucun d’entre nous. Elle nous a contraint à réduire nos libertés et à affronter la maladie. Elle a privé filles et garçons de vivre pleinement leur jeunesse, elle a privé nos aînés de l’affection et du réconfort familial. Je pense aussi à toutes celles et tous ceux qui, en première ligne, fonctionnaires et employés territoriaux, infirmiers, aides à domicile, forces de l’ordre, agents et salariés ont démontré combien ils étaient importants pour le bien collectif et la cohésion de notre société.
Beaucoup ont souffert, nos artisans, nos commerçants, beaucoup souffrent encore. Nous ne gommerons jamais d’un trait de plume les mois pénibles et inédits que nous venons de passer. Les difficultés ne sont pas toutes derrière nous. Il faudra du temps.
Plusieurs chantiers restent ouverts, au plan national d’abord, avec les différentes aides de l’Etat, le maintien des dotations aux collectivités, et le Plan France Relance. Ce plan est une opportunité que nos territoires ne peuvent laisser passer. Dans les deux prochaines années, ce sont des millions d’euros d’investissement pour l’avenir de notre circonscription, du département tout entier. J’appelle chacun à y prendre part : jamais la biodiversité, la décarbonation, nos TPE, nos industries locales, nos collectivités, n’auront été autant soutenues dans leur modernisation ou accompagnées dans leur transition écologique et la création d’emplois durables. La pandémie est aussi l’opportunité de mieux faire aujourd’hui ce que nous avons raté hier.
Il y a encore des dispositifs à améliorer pour nos restaurateurs bien sûr, mais aussi pour tous les acteurs de la culture, du sport, du tourisme ou de l’évènementiel, car la sortie de crise s’annonce longue et difficile.
Il reste également des chantiers à terminer, sur les retraites, en faveur de la parité et de la revalorisation des pensions de conjoints collaborateurs (agriculteurs, commerçants et artisans), sur la lutte contre la désertification médicale, sur l’amélioration de l’accès aux
 services publics, l’accès au numérique, la formation, l’emploi. Localement, les transports seront au centre des défis, avec la RN21, la ligne Agen-Périgueux.
En 2021, l’intérêt commun, la solidarité doivent primer. L’humain doit rester au centre de nos préoccupations. Chacun aura d’ailleurs l’occasion de démocratiquement exprimer ses attentes lors des prochaines échéances électorales départementales et régionales. Aussi, je fais le vœu que nous retrouvions vite la liberté.
J’adresse à chacune et chacun d’entre vous mes pensées les plus sincères, vous souhaite santé, réussite et épanouissement dans vos projets personnels et professionnels.